….Au-delà de nos espérances!

Retour sur la journée de collecte de dons du 15 Mai et présentation des projets d’Anothen Children

Le 15 Mai 2018, Anothen Children a réalisé sa première journée de collecte en rue, à Châtelet-les-Halles, dans le premier arrondissement de Paris.

 

C’est à 11H15 que six volontaires, munis de T-shirt bleus floqués du logo de l’association, ont entamé la quête, après une demi-heure de briefing et de mise en condition. Le but de la collecte? Sensibiliser un maximum de personnes sur la triste condition des plus démunis aux Philippines – avec l’accent marqué sur l’enfance –  et obtenir des soutiens sous forme de dons mensuels pour financer la construction d’un orphelinat et d’une école gratuite dans cet archipel du sud-est asiatique.

En effet, avec plus de 100 millions d’habitants, les Philippines connaissent un boom démographique qui n’en finit pas; si bien que les inégalités sociales ne cessent de se creuser. Dans les familles pauvres, certains parents obligent leurs enfants à travailler très rapidement pour subvenir aux besoins du foyer. De ce fait, la prostitution infantile est parfois encouragée par la famille; d’où le fait que le pays est le numéro 1 au monde en matière de contenu pornographique mettant en scène des enfants. Enfin, aux Philippines, il y a plus de 1, 8 millions d’enfants qui vivent et évoluent dans la rue suite au travail forcé mais aussi  parce qu’ils ont été abandonnés ou parce qu’ils souhaitent échapper aux abus qu’ils vivent dans leurs propres maisons.

Privés de l’amour filial, la plupart sont aussi privés de connaissance. Dans ce pays où seulement 2,19% du budget de l’Etat est alloué à l’éducation, des générations entières demeurent dans l’une des pires prisons sur terre, celle de l’ignorance. Convaincu que l’accès à l’éducation est un droit pour tous, Anothen Children s’est donné pour objectif de construire aux Philippines une école gratuite dans laquelle un enseignement de qualité sera dispensé à ceux qui n’y ont pas accès. Les fonds collectés permettront aussi de créer un orphelinat afin d’accueillir les enfants des rues qui n’ont pas de toit, au sein d’une structure où il trouveront la chaleur d’un foyer et l’amour qui ne leur a pas été donné.

 

(…)l’impact du message à transmettre au public va de pair avec l’impact que ce message a sur nous-mêmes.

 

Etant donné que le métier de recruteur de donateurs en rue fut une première pour la majeure partie des bénévoles, il a fallu compter sur la sincérité de chacun plutôt que sur la “tchatche” ou l’art d’argumenter un discours adapté au monde associatif. Loin d’être un frein, cela nous a permis de réaliser que l’impact du message à transmettre au public va de pair avec l’impact que ce message a sur nous-mêmes.

Si la machine a mis du temps à se mettre en route durant les premières minutes de collecte, les espoirs ont été ravivés lorsqu’un premier don qui a été fait par une jeune donatrice, motivée par la cause. Ensuite, ce fut au tour d’un autre donateur, puis un autre, et une autre, et… en fin de journée, la joie au coeur, le sourire aux lèvres, les volontaires se sont rassasiés du fruit de leurs efforts  en faisant le décompte des bulletins. Au total, 13 personnes ont accepté de signer un bulletin de soutien, le 15 Mai 2018. Ajoutés à un premier bulletin signé et posté par une donatrice quelques temps avant, l’association a collecté au final 14 dons réguliers pour une valeur de 120 Euros mensuels. Un commencement non négligeable pour une association en devenir, qui a permis aux bénévoles de se projeter dans le futur.

 

(…)l’association a collecté au final 14 dons réguliers pour une valeur de 120 Euros mensuels.

 

De quel projet parle t-on d’ailleurs? Anothen Children souhaite réunir au moins 200.000 euros de dons d’ici la fin de l’année 2020, afin d’entamer l’achat d’un terrain aux Philippines pour construire sa première école gratuite.

Un projet ambitieux mais dont la faisabilité est indéniable au vu des retombées de la première collecte en rue. Selon les projections menées par les bénévoles, l’association peut aisément atteindre son objectif global en entamant un rythme de quatre collectes par semaine, durant un an et demi en doublant ses effectifs. Déjà en contact avec des personnes dignes de confiance capables de signer des accords pour acheter un terrain et construire l’école aux Philippines, l’association a pour souhait de lancer ses opérations sur le terrain le plus rapidement possible. Ceci implique de nouvelles demandes au niveau des préfectures et des organismes publics habilités à rendre des autorisations de collectes en rue. Pour une association peu connue, ces démarches relèvent du parcours du combattant, mais nous y croyons dur comme fer! Aussi, il nous faudra faire un grand appel au volontariat afin de grossir nos équipes de volontaires en rue. Enfin, de grosses opérations de communications sur les réseaux sociaux sont prévues; un projet de reportage aux Philippines va notamment voir le jour, mais nous vous en parlerons plus en détails prochainement…

 

Pour finir, le constat a été fait que les donateurs ont tout comme nous été interpellés par les chiffres alarmants liés à la situation précaire de nombreux enfants aux Philippines. Une autre chose qui a sans doute influencé leur choix a été de savoir que les membres actifs de l’association, ne se rémunèrent pas à l’aide des dons récoltés. Une première pour ces donateurs qui pour certains, ont exprimé leur méfiance vis-à-vis du monde associatif au vu des scandales financiers qui le caractérisent. Cette particularité a d’ailleurs amené l’association à utiliser un nouveau slogan: “l’amour désintéressé”. Autrement dit, Anothen Children souhaite tout simplement aider, participer au développement des pays où elle agira sans attendre une quelconque contrepartie financière.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *